LE FOS.COM

Profil du public de FOS

 

La diversité des publics du FOS

Les public du FOS sont marqués par leur diversité qui comprend plusieurs catégories. Cette diversité témoigne de la richesse de cette branche du FLE, elle regroupe des travailleurs migrants, des professionnels, des spécialistes ainsi que des étudiants poursuivant leurs études dans des universités francophones. Il s'avère important de mettre l'accent sur les principaux acteurs de cette diversité:

A ) Les travailleurs migrants et leurs familles

Arrivés en France, les travailleurs migrants ont du mal à s'adapter avec leurs nouveaux milieux professionnels et culturels. Au niveau professionnel, Ils ont besoin d'un certain français spécifique dans leur travail afin qu'ils soient capables d'accomplir certaines tâches professionnelles. Leur besoin du français ne se limite pas au milieu professionnnel mais il concerne également leur vie quotidienne (effectuer des procédures administratives à la préfecture ou à la mairie, faire des courses, suivre l'actualité locale, etc.). Notons égalment que ces travailleurs arrivent souvent en France en compagnie de leurs enfants. Ces derniers sont scolarisés dans des établissements français. Vu que leur langue maternelle n'est pas le français, ces enfants, applelés ENAF (élèves nouvellement arrivés en France), doivent faire face à des difficultés pour suivre leurs cours. Une telle situation pousse certains enseignants à mettre l'accent sur un nouveau type de français qui voit le jour sous le nom de "Le français scolaire". ce dernier vise principalement à préparer les enfants des migrants à suivre leurs cours.

B) Les professionnels et les spécialistes ne quittant pas leur pays

Beaucoup de professionnels et de spécialistes non francophones ont besoin de français dans leurs activités professionnelles. L'importance de ce besoin varie selon leurs activités et leur milieu du travail. Il peut être primordial pour exercer leur métier. C'est le cas des guides touristiques travaillant avec des touristes fancophones. Dans ce contexte, le français est d'une importance capitale afin qu'ils puissent faire face aux situations de travail. Pour d'autres professionnels, le FOS les aide à prendre contact avec leurs homologues fancophones venant participer à des projets communs. Prenons l'exemple des techniciens et des architectes égyptiens travaillant avec leurs holomogues français dans la construction du métro du Caire. Citons également la tendance de la délocalisation de certaines entreprises françaises qui commencent de plus en plus à s'installer dans des pays de l'Europe d'Est (La Roumanie, La Bulgarie, L'Hongrie, etc.). Les ingénieurs et les techniciens locaux de ces pays ont besoin du FOS en vue de bien mener leurs communications aux milieux professionnels. Reste à noter le besoin aléatoire de certains spécialistes notamment universitaires qui se montrent de temps en temps intéressés à lire des références et à participer à des colloques ou des conférences en français dans leur domaine de spécialité.

C) Le public étudiant

Le public étudiant constitue une composante importante dans la diversité du FOS. Il représente la ressource inépuisable qui garantit la présence active du FOS au sein des universités et des centres de langues. Dans ce contexte, on peut distinguer deux types d'étudiants. Le premier type concerne ces étudiants étrangers, souvent boursiers, qui s'intéressent à poursuivre leurs études supérieures dans des universités francophones (françaises, canadiennes, belges, etc.). Le deuxième type s'agit d'étudiants qui restent dans leurs pays nataux en suivant des cours dans le cadre des filières francophones qui connaissent un grand succès dans le monde entier. Dans les deux cas, ces étudiants ont besoin de suivre des cours, lire des références, rédiger des mémoires, voire des thèses, discuter avec leurs professeurs, etc. Pour ce faire, ils doivent maîtriser plus ou moins le français dans leur spécialité. Ils ont deux possibilités pour le faire: soit ils suivent un stage intensif en FOS avant de partir à l'étranger, soit ils suivent des cours en FOS organisés par certaines universités francophones au début de leurs études. Vu leur temps limité, ces cours semblent insuffisants pour préparer les étudiants à accomplir leurs tâches mentionnées ci-dessus. C'est pour pourquoi, beaucoip d'étudiants étrangers, malgré leurs compétences intellectuelles, ont du mal à faire du progrès dans leurs études notamment lors de leurs premier mois aux universités francophones. D'où l'idée d'élaborer une formation du FOS à distance à l'attention de ces étudiants qui peuvent suivre cette formation du FOS tout au long de l'année universitaire selon leur emploi du temps.

 

   
 
 
Bienvenue au site LE FOS.COM, spécialiste en didactique du FOS, conçu par Hani Qotb, docteur en Sciences du Langage, Université de Montpellier III